Industriels, gestionnaires de chaufferie collective, chauffagistes… Aujourd'hui, il existe des analyseurs de combustion et de pollution pour chaque métier et qui répondent à des contraintes de mesure bien différentes. Comment s'y retrouver ? Quels sont les critères de choix essentiels ?

Voici les conseils des experts d’ECOM, le seul spécialiste français exclusivement centré sur l'analyse de combustion et des mesures à l'émission.

Quelle est l'expérience d'ECOM dans le domaine de la mesure des fumées ?

ECOM fournit des solutions aux professionnels depuis le début des années 1990. Les premières années, nos technologies ont fait leurs preuves dans l'industrie avant d'être déclinées sur les marchés du contrôle/réglage des installations domestiques et tertiaires. Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous avons un certain recul quant aux besoins des diverses catégories de thermiciens.

Quelles sont les fonctions de base d'un analyseur de combustion ?

L'analyse de fumées peut répondre à deux problématiques différentes et complémentaires :
  • Souhaitez-vous analyser uniquement la combustion (CO, CO2, O2, tirage, rendement, etc.) ?
  • Ou également la pollution, ce qu'on appelle aussi les mesures à l'émission (NO, NO2, SO2, etc.) ?

Certains analyseurs se limitent aux mesures de combustion.
D'autres peuvent couvrir les mesures de combustion et de pollution par l'ajout de cellules optionnelles.
D'autres enfin couvrent les besoins spécifiques aux industriels, avec une large palette de gaz mesurés en parallèle. En particulier, ECOM propose un analyseur totalement modulaire pouvant mesurer jusqu'à 9 gaz simultanément ! (dont CxHy, H2S, voire HCl ou NH3, etc.)

C'est pourquoi, le plus important est de déterminer :
  • Sur quelles installations l'analyseur va être utilisé (en particulier leur puissance) ;
  • Les grandeurs physiques dont le technicien a besoin pour piloter son installation.
Installations domestiques, tertiaires ou industrielles ?
Les analyseurs ne sont pas tous égaux devant les installations thermiques. Un petit analyseur peut certes mesurer sur une grosse installation, mais durant un temps très limité. Il est donc important de savoir sur quelle durée vous souhaitez analyser les fumées sur des installations généralement caractérisées par les paliers suivants :
  • moins de 400kW
  • de 400kW à 1MW
  • de 1MW à 5MW
  • de 5MW à 10MW
  • plus de 10MW

Tableau de choix de l'analyseur de combustion

À titre d'exemple, nous publions un tableau qui permet à tous les utilisateurs potentiels de nos instruments de choisir l'analyseur le plus adapté à ses contraintes de mesure :

Puissance et type des installations à mesurer

Métier
(temps de mesure en continu)
Murale Domestique / Tertiaire Moyenne puissance Industriel Grosse puissance Moteur / Turbine
< 20 kW 20 - 400 kW 400 kW - 1 MW < 1 MW > 2 MW  
Gaz Gaz Fioul Bois* Gaz - Fioul Gaz - Fioul - Bois - Biomasse Gaz - Fioul - Bois - Biomasse Gaz - Fioul - Biomasse
Contrôle 1 min. B.one B B CL2 B CL2 B CL2 B CL2 CL2 EN3 EN3 EN3 JKNP
15 min. B.one B B CL2 B CL2 CL2 CL2 EN3 EN3 EN3 EN3 JKNP
Réglage 30 min. B CL2 B CL2 CL2 EN3 EN3 CL2 EN3 EN3 JKNP EN3 JKNP JKNP.easy JKNP.expert
1 h B CL2 CL2 EN3 CL2 EN3 EN3 EN3 JKNP EN3 JKNP EN3 JKNP JKNP.easy JKNP.expert
4 h CL2 EN3 EN3 EN3 JKNP EN3 JKNP JKNP JKNP.expert
JKNP.in & ins
JKNP.expert
JKNP.in & ins
JKNP.expert
JKNP.in & ins
* pellets, granulés, bûches

Les informations de ce tableau sont bien sûr indicatives et nous conseillons toujours de les compléter par un entretien avec votre ingénieur technico-commercial ECOM.

Quelles grandeurs physiques ?

Les mesures de combustion classiques peuvent inclure, selon les besoins : le pourcentage d'O2, le taux de CO, la température des fumées, la température ambiante, le ΔT, le tirage, l'indice de suie (appelé smoke test), la pression atmosphérique et le débit des fumées.
L'analyseur est également capable de calculer les taux de CO2 et de CO non dilué, le rendement, les pertes, l'excès d'air et le point de rosée.

Les mesures de pollutions contractuelles concernent le plus souvent les émissions de NO, NO2 et SO2 mais aussi — selon les besoins — les émissions d'hydrocarbures (CxHy), d'H2, H2S, NH3 et HCl.

Des équipements adaptés aux contraintes de mesure

Selon la puissance de l'installation et les gaz à mesurer, l'analyseur doit embarquer un certain nombre d'équipements afin de pouvoir mesurer avec la précision souhaitée :
- Un pot de condensation pour les mesures de combustion d'une certaine durée et sur des fumées humides ;
- Un pot de condensation à effet Peltier avec tuyauterie spéciale pour toutes les mesures de pollution ;
- La sonde doit avoir la longueur de la moitié du diamètre du conduit contrôlé (soit de 300 à 1500 mm)
- La sonde doit également supporter la température des fumées ; choisir des sondes hautes températures lorsque les fumées atteignent 1000 à 1200 °C.

Mesurer sereinement aussi longtemps que vous le souhaitez

Si l'analyseur est amené à travailler sur des fumées plus ou moins humides et plus ou moins chargées en CO, il est fortement conseillé d'y inclure des dispositifs de protection adaptés :
- Un dispositif de purge automatique de la cellule CO permet d'éviter de saturer le capteur lorsque le taux de CO grimpe brutalement ;
- La purge automatique des condensats empêche à tout moment l'humidité d'atteindre les parties électroniques de l'instrument.

Des mesures de qualité quelles que soient les conditions de température

Un capteur électrochimique est une pile, sensible à la température. Si vous travaillez dans des conditions de température atmosphérique particulièrement basses ou élevées, il est important que l'analyseur tienne compte de cette température ambiante pour ajuster les mesures, c'est-à-dire compenser l'évolution du comportement du capteur en fonction de la température ambiante. Un système de compensation sophistiqué est un véritable gage de tranquillité!

Indispensable : la conformité aux normes

Pour garantir la qualité des mesures, il faut impérativement que l'analyseur soit conforme à la norme EN 50379. Celle-ci porte sur la spécification pour les appareils électriques portatifs conçus pour mesurer les paramètres des gaz de combustion dans les conduits d'évacuation des appareils de chauffage :
- La partie 1 (EN 50379-1) recense les prescriptions générales et les méthodes d'essai.
- La partie 2 (EN 50379-2) détaille les caractéristiques des appareils utilisés au cours des inspections et évaluations réglementaires.
- La partie 3 (EN 50379-3) concerne les caractéristiques des appareils utilisés dans le service après-vente hors champ réglementaire des appareils de chauffage à gaz.

Les "plus" qui facilitent la vie en 2018

  • Un écran capable d'afficher simultanément toutes les mesures en cours ;
  • Un boîtier de contrôle détachable de l'instrument que l'on peut emporter au point de réglage lorsque celui-ci est éloigné du point de mesure ;
  • La capacité d'enregistrement locale sous forme de data logger ;
  • La possibilité de transférer facilement les données à un PC pour stocker et mettre en forme les relevés de mesures ;
  • Des applications pour mobiles ou tablettes (Android et IOS) ;
  • Des impressions continues sur l'instrument pour sécuriser le travail effectué.

Comment préserver mon investissement dans le temps ?

En vous assurant périodiquement que votre analyseur vous fournit toujours la précision de mesure dont vous avez besoin.

Certains constructeurs annoncent la possibilité pour l'utilisateur de changer lui-même les cellules de son instrument lorsqu'elles arrivent en fin de vie. Il est important de préciser que seul le passage régulier sur un banc d'étalonnage peut garantir le maintien des qualités métrologiques, c'est-à-dire la précision des mesures. L'étalonnage doit être effectué par un laboratoire certifié par le constructeur, en utilisant des gaz rattachés aux étalons nationaux (COFRAC en France).

En faisant réaliser la maintenance nécessaire et suffisante pour garantir la longévité de votre analyseur.

Un instrument de mesure de combustion nécessite une maintenance minimale qui inclut en particulier le nettoyage des suies qui s'accumulent progressivement dans ses conduits d'aspiration. En effet, s'il est important de remplacer régulièrement l'ensemble des filtres de l'instrument, il faut savoir que ces filtres n'arrêtent pas toutes les particules ; par conséquent, l'instrument s'expose inévitablement à un encrassement.

En particulier, la pompe d'aspiration doit faire l'objet d'un contrôle régulier pour rester en capacité d'aspirer le volume nécessaire à la précision de la mesure. Choisir un instrument doté d'une pompe puissante est un gage de longévité, car plus la pompe est importante, plus l'instrument aura la capacité de résister à l'encrassement. Chez ECOM, la tête de pompe est démontée puis nettoyée, voire remplacée au bout de quelques années si nécessaire.

Lors d'une maintenance, nos techniciens mettent à jour le logiciel interne afin que l'instrument prenne en compte les situations nouvelles ayant survenu dans les derniers mois.
En fin de maintenance, le technicien teste l'étanchéité de l'instrument (entre la sonde et les capteurs) une fois celui-ci remonté. Cette étanchéité est essentielle à la qualité des mesures.

Vous tenez à votre instrument ? Choisissez un constructeur qui possède un service client fiable et performant.

Acheter… ou louer mon analyseur ?

Aujourd'hui, de plus en plus d'utilisateurs d'analyseurs se tournent vers la location plutôt que vers l'achat. Mensuels ou trimestriels, les loyers sont fixes durant toute la durée du contrat. En outre, ils englobent non seulement l'exploitation de l'instrument mais aussi tous les services que nous avons décrits plus haut (l'entretien, la métrologie, les pièces détachées). Vous pouvez ainsi travailler en toute sérénité.

Nos conseils

  1. Bien déterminer vos objectifs de mesure ; vous choisirez ainsi l'instrument le plus adapté, mais aussi les services qui garantiront l'efficacité de votre action
  2. Ne pas négliger le conseil avant-vente : faire appel à un technicien spécialisé en analyse de combustion peut s'avérer très utile pour effectuer rapidement et sûrement les meilleurs choix et éviter toute erreur.
  3. Opter pour un instrument qui dialogue dans la langue d'origine de l'utilisateur.
Et un retour d'expérience pour terminer : ceux qui auront rogné sur la dépense à l'achat risquent d'en subir les conséquences au niveau des dépenses de service.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous consulter.

Les atouts de la gamme d'analyseurs ECOM

Tous nos instruments sont conformes à la norme EN 50379 et mesurent la température des fumées, la température ambiante et le tirage. Ils calculent le CO2, le rendement, l'excès d'air et le point de rosée.

La gamme couvre toutes les puissances de brûleurs de moins de 400 KW à plus de 10 MW. Nous proposons également des analyseurs pour le contrôle de gros moteurs et pour les installations qui utilisent la biomasse.

Nos analyseurs de combustion sont disponibles (au minimum) en langue française, anglaise et allemande :
  • Sur l'écran de l'instrument,
  • Sur les tickets imprimés,
  • Dans le logiciel ECOM DAS fourni.